Le Liban confirme 20 décès et 600 cas de choléra après cinq nouvelles infections au cours des dernières heures

Patients
Patients atteints du choléra au Liban – Marwan Naamani/dpa

Le ministère libanais de la Santé a confirmé samedi cinq nouveaux cas de choléra dans le pays, portant à 600 le nombre total de cas de choléra et à 20 le nombre de décès depuis que le premier cas a été signalé dans le nord du pays le 5 octobre.

Vendredi, 15 549 personnes ont été vaccinées, ce qui porte le nombre total de personnes vaccinées à 391 666 depuis le lancement de la campagne d’inoculation de trois semaines le 12 novembre, selon les données compilées par «L’Orient le Jour».

Le ministre sortant de la santé, Firas Abiad, a déclaré que le nombre de personnes vaccinées jusqu’à présent «est supérieur au nombre prévu pour cette phase». La campagne de vaccination devrait toucher quelque 600 000 personnes au total.

La campagne de vaccination contre le choléra a débuté dans la Bekaa et le Akkar au nord du Liban, deux des populations les plus touchées.

Près de 200 membres du personnel administratif et infirmier, équipés par la Croix-Rouge libanaise (CRL), ont été déployés dans plusieurs villages du Akkar, où la vaccination est effectuée selon un programme déterminé par le ministère de la Santé, en coordination avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Par ailleurs, l’ONU a annoncé ce jeudi 9,5 millions de dollars (un chiffre similaire en euros) pour soutenir les efforts du pays contre le choléra avec une aide qui ira en partie aux opérations nationales de l’OMS, de l’UNICEF, du HCR et d’autres ONG.