Le bilan s’élève à 318 morts dans un tremblement de terre en Indonésie

Des
Des sauveteurs travaillent après le tremblement de terre en Indonésie. – Algi Febri Sugita/ZUMA Press Wir / DPA

Le bilan du tremblement de terre survenu lundi en Indonésie s’élève désormais à 318 morts, tandis que 14 autres personnes sont toujours portées disparues, a indiqué l’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB) dans un communiqué partagé samedi.

Les derniers corps sans vie retrouvés font partie des huit personnes portées disparues après le séisme qui a fait au total 7 729 blessés, dont 545 gravement atteints. Selon le dernier rapport, 108 personnes sont encore sous traitement pour des blessures graves.

Le BNP, le ministère de l’émancipation des femmes et de la protection de l’enfance et le Fonds des Nations unies pour la population ont donc lancé une enquête pour déterminer la répartition par âge, par sexe et le nombre de personnes appartenant à des groupes vulnérables qui ont été touchées.

Les autorités ont indiqué que les données désagrégées montrent que le nombre de femmes est plus élevé (25 974) que celui des hommes (20 002), tandis que 65 personnes souffrent d’un handicap quelconque.

Samedi, la BNPB a également déclaré avoir déployé des motos pour aider à la logistique dans les zones difficiles d’accès afin de livrer des produits de première nécessité tels que des couvertures, des matelas et des générateurs électriques, entre autres.

Le tremblement de terre s’est produit lundi à 13h21 heure locale, avec son épicentre à dix kilomètres au sud de Cianjur, selon l’Agence nationale indonésienne de météorologie, de géophysique et de climatologie (BMKG), qui a écarté le risque de tsunami. La BNPB a confirmé que le séisme a secoué la capitale, Jakarta.