Le Parlement prive l’ancien Premier ministre Aminata Touré de son siège après avoir rompu les liens avec le président.

Archives
Archives – Union africaine Président en exercice de l’Union africaine et Président du Sénégal Macky Sall – VALERIA MONGELLI / ZUMA PRESS / CONTACTOPHOTO

Le Parlement sénégalais a déchu de son siège l’ancien Premier ministre Aminata Touré, alliée de longue date du président Macky Sall, suite à son éloignement du parti au pouvoir et à son annonce d’une candidature à la présidentielle de 2024.

«Je viens d’apprendre mon exclusion de l’Assemblée nationale par Macky Sall, en totale violation de la loi», a critiqué l’ancienne Première ministre sur son compte Twitter officiel.

«Je suis plus que jamais déterminée à poursuivre mon combat pour la consolidation de la démocratie sénégalaise et contre sa tentative d’obtenir un troisième mandat, qui est moralement et juridiquement inacceptable», a-t-elle souligné.

La décision a été prise lors d’une réunion d’urgence convoquée par le gouvernement de coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour régler la situation de Touré, qui était la tête de liste du parti aux élections législatives de 2022.

Mme Touré, qui a quitté le bloc pour devenir un député indépendant dans le nouveau parlement, n’a pas notifié sa «démission», qui, selon la constitution, signifierait le retrait de son siège, selon l’agence de presse publique sénégalaise APS.

L’opposition s’est plainte à plusieurs reprises que le président envisage de briguer un troisième mandat, mais M. Sall a exclu cette possibilité. La constitution sénégalaise limite le nombre total de mandats à deux, et une tentative de prolonger son séjour au pouvoir pourrait conduire à l’instabilité.

Source: (EUROPA PRESS)